Blog

© Alexandre Colin

Mandalay et ses environs

Burma Mandalay 21

Ici débute le récit de mon voyage dans ce pays magnifique qu’est la Birmanie. Également appelé le Myanmar, ce pays au carrefour de l’Inde et de l’Extrême-Orient est synonyme d’un fort patrimoine culturel et d’un peuple d’une grande gentillesse. Cet article vous plongera au cœur des anciennes cités royales, première étape de mon périple.

Mandalay

S’étalant tout autour du palais royal et longeant les rives de l’Irrawaddy, Mandalay fut la capitale de la Birmanie pendant une trentaine d’années. Aujourd’hui, elle est la deuxième ville du pays après Rangoon. Plaque tournante du commerce régional, Mandalay est aussi considérée comme la capitale culturelle du pays et est réputée pour son artisanat traditionnel qui a su se perpétuer au fil du temps.

Au pied de la colline de Mandalay se situe le singulier monastère en bois Shwenandaw. Miraculé des destructions de la seconde guerre mondiale, il est le témoin de l’architecture royale birmane du XIXème siècle. Le détail de ses superbes boiseries est remarquable.
Non loin de là, la pagode Kuthawdaw, que l’on nomme aussi la bibliothèque de pierre, abrite bien curieusement le « plus grand livre du monde ». Autour de son stupa doré s’étendent des pagodons à perte de vue. Et dans chacun d’entre eux est renfermée une stèle composant le Tripitaka, l’ensemble des textes du canon bouddhique.

Quelques uns des 729 pagodons abritant les écrits sur pierre du Tripitaka, à Kuthawdaw.

L’ascension de la colline nous permet de distinguer l’étendue de la ville et du palais royal en son cœur. Bien que la vue depuis la terrasse (assez kitsch) ne soit pas spécialement extraordinaire, ce lieu donne l’occasion de discuter avec de jeunes étudiants en langues étrangères, en quête d’échanges et de progrès.
Enfin ma visite de Mandalay s’est conclue avec le monastère Mahamuni et sa statue vénérée de Bouddha couverte de 9 tonnes d’or, après avoir déambulé pour y accéder au milieu d’un curieux bazar, typique de ces lieux de pèlerinages birmans.

Inwa

Après avoir quitté Mandalay, je rejoins Inwa, anciennement appelée Ava. Elle fut pendant plus de 300 ans la capitale du pays de façon intermittente entre le XIVème et le XIXème siècle. Durement touchée par des séismes, il ne reste pratiquement plus que des vestiges de son passé luxuriant. S’y balader en calèche est l’occasion de s’émerveiller de ce lieu pittoresque, et de découvrir de beaux monastères tels que celui en teck de Bagaya ou en brique de Me Nu.

L’atypique Monastère en brique Me Nu, construit en 1818.

Amarapura

Ouvrage d’art incontournable de la région d’Amarapura situé non loin d’Inwa, le pont de U Bein était pour moi une étape obligatoire.
Construit au milieu du XIXème siècle avec des poutres d’un ancien palais d’Inwa, ce pont en teck de 1,2km de long traverse le lac Thaung Tha Man. Une charmante ambiance s’y dégage au coucher du soleil, notamment avec les ombres qui flottent à contre-jour où se croisent locaux, moines et touristes en nombre.

Pont U Bein

Pont U Bein au coucher de soleil.

Sagaing

Située à une vingtaine de kilomètres de Mandalay, Sagaing fut la capitale de la Birmanie au cours du XIVème siècle après le morcellement du Royaume de Pagan. Aujourd’hui lieu prisé de pèlerinage, de nombreuses pagodes ont fleuri sur sa colline. La pagode Soon U Ponnya Shin est l’endroit idéal pour profiter du panorama.

Toutes les photos :

1 Comment

  1. Qin HeQin He03-29-2016

    My sister also went to Burma in February. She has taken a lot of pictures for the local people. The country looks so beautiful. Are you planning to come back to Montreal for a short visit? 😉

Leave a Reply

*